GET > Agenda > Le Delta de l’Okavango (Botswana) à travers la déformation de sa surface : de l’hydrologie à la tectonique

Le Delta de l’Okavango (Botswana) à travers la déformation de sa surface : de l’hydrologie à la tectonique

Séminaire le 03 avr 2018 à 10h30

Intervenant : Anne-Morwenn Pastier

Docteur, UMR 6118-Géosciences Rennes

Salle Pyrénées Salle Pyrénées

Le Delta de l’Okavango est un système endoréique situé au cœur de la dépression du Kalahari et formant un vaste marais dans un environnement semi-aride. Localement, la topographie, de faible relief, est contrôlée par un graben sismiquement actif. La distribution de l’eau dans ce système est sous l’influence de facteurs climatiques, hydrologiques, voire possiblement tectoniques.

Dans ce vaste bassin présentant une grande diversité de climats et de paysages et sous-monitoré, la déformation actuelle de la surface, observée par GPS, permet d’établir un bilan hydrique et un état des lieux de la déformation tectonique actuelle. La comparaison avec d’autres jeux de données (principalement GRACE, catalogue sismique, chroniques hydrologiques) est nécessaire pour 1) valider les observations, 2) établir un bilan hydrique à l’échelle du bassin et 3) déterminer le taux et l’orientation de la déformation tectonique actuelle.

La validation des observations de GRACE pour les bassins de l’Okavango et du Zambèze permettent d’établir une quantification de l’eau souterraine, qui se révèle être le principal réservoir. Le faible taux de déformation tectonique observée, ainsi que son orientation, décrochante au lieu de l’extension préalablement prédite, questionnent le modèle géodynamique admis pour la région. Une alternative à ce modèle est donc présentée, basée sur l’accommodation de deux sources de déformation lointaines : l’ouverture du rift est-africain et la rotation du craton du Kalahari par rapport au reste de la plaque nubienne.

Afficher le pied de page