GET > Agenda > Ma carbonatite a un complexe de Saint-Honoré (Québec, Canada)

Ma carbonatite a un complexe de Saint-Honoré (Québec, Canada)

Séminaire le 15 nov 2018 de 10h30 à 12h00

Intervenant : Paul Bédard

LabMaTer, Sciences de la Terre, Université de Québec à Chicoutimi, Québec, Canada.

Salle Pyrénées Salle Pyrénées

Le mécanisme de concentration des pyrochlores (Pcl) ou des colombites (Clb) dans les carbonatites riches en niobium demeure mal compris. Les nouvelles observations et interprétations du complexe de Saint-Honoré (Québec, Canada) ont permis la génération d’un modèle de minéralisation détaillant les mécanismes de concentration des minéraux porteurs du Nb. La démonstration de l’altération des Pcl riches en U-Th en Clb, la relation spatiale entre les minéralisations et les enclaves de syénites et l’interprétation de la chimie des carbonates sont les clés du modèle proposé.  Le complexe alcalin se divise grossièrement en trois zones : Ca-, Mg- et Fe-carbonatite. Lors de la cristallisation de la Mg-carbonatite, où la minéralisation se concentre, la saturation en P amène la cristallisation de la fluoroapatite (Ap-F). La cristallisation de l’Ap-F diminue la teneur en F qui diminue la solubilité du Nb entrainant la cristallisation des premiers Pcl riches en U-Th. L’assimilation d’enclaves de syénites diminue la température et modifie la chimie du magma carbonaté qui cristallise alors l’Ap-F de façon abondante entrainant une forte cristallisation de Pcl pauvre en U-Th. Un dernier évènement hydrothermal vient altérer les carbonates (calcite et dolomites) et transformer les Pcl riches en U-Th en Clb.

Afficher le pied de page